Ramonage des cheminées

Contenu de la page : Ramonage des cheminées

Une cheminée non ou mal ramonée peut refouler des gaz, notamment du monoxyde de carbone et provoquer des flammes pouvant créer un incendie.

Un ramonage régulier diminue donc les risques d’émanations toxiques et d’incendies.

L’obligation de ramonage est imposée par l’article L2213-26 du Code général des collectivités territoriales. Un ramonage mécanique annuel au minimum est obligatoire et les textes ne prévoient le ramonage chimique qu’en complément. Cette obligation s’impose au propriétaire ou au syndic pour les conduits collectifs et à l’occupant pour les conduits individuels.

Les opérations de ramonage doivent être effectuées par un professionnel reconnu par l’organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment (Qualibat).